écrit debout

que le dialogue entre une image et une phrase puisse tenir dans l'ombre et se frotter quelque fois dans la lumière ; faire venir si possible aussi cette ombre au-dessus les mots comme l'acceptation de la mort qui rôde autour du travail, l'éveille pour mieux l'étreindre plus tard.


Par amour, j'étouffe, je tue, involontairement.

Articles les plus consultés

été