sortie de phrases



Il ne restait plus que des images pour dialoguer avec le passé — fantômes de phrases fatiguées, incompréhensibles.

Le retour de la clarté et des couleurs, un peu dégoûtantes — mais tentantes. On plonge ses doigts dans des pots de peinture, comme un enfant. On gribouille.

Les choses prennent fin et l’histoire peut enfin commencer.

La femme qui assortissait ses culottes à tous ses rouges à lèvres.



Articles les plus consultés

été