Bergounioux, suite

Mon papier sur Pierre Bergounioux, dans "Le Monde des livres" à l'occasion de la sortie de son "Carnet de notes", où il est notamment question du rapport entre l'acte d'écrire et l'acte de photographier, lisible ici 

 «Face à une photographie, nul ne peut disconvenir que cela a été, pour reprendre le mot de Roland Barthes, quels que soient les réserves ou l’incrédulité dont on a pu être frappé. La photographie, sous ce rapport, constitue quelque chose de magique, car elle arrête l’instant et le soustrait au flux du temps. »

Articles les plus consultés

été