notes


Craigie Horsfield m’a permis d’envisager

 la photographie comme une façon de mélanger des genres 

iconographiques, en restant pieds et mains liés au réel.

 "Il faut qu'il y ait une certaine déconvenue face aux images, sinon elles deviennent des scènes de genre, des catalogues de références, ou des exercices formels, rien qui ne m'ait jamais intéressé."

« Le monde est sans objet véritable », BLV. C’est ça.

Que d’images sages de nos jours. (Agencements policés)

Ne pas perdre de vue aussi l’héritage surréaliste, et ses

« grandes images imprévisibles, sauvages. »

 comme le rappelle Yves Bonnefoy. Sans se perdre dans le surréel, la plaie. 

Articles les plus consultés

été