après coup

Je n'ai pas tout tout vu. Cette mythologie urbaine m'a flingué. Tué les idées vaseuses que j'avais à l'esprit quand j'y suis arrivé. La recherche de la différence et tout le tralala. Sur place, ça va très vite. À l'esprit, l'idée d'une photographie mouillant d'intimité. Mais dans ces moments d'errance, tout semble loin. On se dit qu'on va surmonter ça. Ça, c'est quoi ? Ce mélange de désir et d'à quoi bon. Cette mémoire surchargée d'échos. Les images qui nous ont aidé à poursuivre. Celle qui nous ont mis sur la voie. Pas de noms. Mais ils sont éclatants. Aller sur chemin, c'est un risque. La redite moyenne. Mais on fait confiance à ce que l'on a déjà fait. Loin d'ici, dans un jardin, ou une chambre. Peut-être que ce n'est pas très lointain. Comme deux trucs qui s'accordent via une rime pauvre. En tout, cas, on s'est trouvé, retrouvé. On prend le risque de faire et de montrer.

Articles les plus consultés

été